Suivez l'actualité NABNI en direct

Repenser la politique d’éducation en Algérie pour en faire un instrument d’insertion professionnelle, sociale et un moteur du développement économique

A l’horizon 2020, l’Algérie aura su poursuivre son effort dans l’éducation, mais en bâtissant un système éducatif plus efficace.

Nous devons nourrir de grandes ambitions pour notre système éducatif, car il constitue le levier majeur par lequel notre pays pourra rapidement s’extraire de la trappe à mal développement dans laquelle il se trouve. La sortie de l’économie de rente suppose de pouvoir bâtir une société favorisant l’initiative privée, l’innovation dans tous les domaines, sources ultimes de la création de richesse. L’expansion rapide du secteur privé suppose que nous soyons à même de développer rapidement nos capacités d’absorption en « soft skills » et « hard skills ».

Au-delà, nous voulons également une société harmonieuse, dans laquelle chacun puisse trouver sa place, répondre à ses aspirations, quelles que soient ses capacités et ses origines sociales. Nous devons aussi veiller à ce que le développement puisse profiter à la majorité des Algériens, et pour cela notre système de formation doit leur permettre de s’adapter aux évolutions de notre société et d’acquérir, tout au long de leur vie, les nouvelles qualifications nécessaires.

Promouvoir une véritable égalité des chances et une attention à tous les élèves, quelle que soit leur niveau et leurs difficultés de départ, pour faire de l’enseignement le meilleur ascenseur social. 

Assurer une insertion professionnelle durable à la sortie de tous les paliers du système éducatif par la qualité de l’enseignement avec un objectif de réduire le chômage d’insertion à 6 mois au maximum après la fin des études 

Garantir un socle de connaissances tant techniques que culturelles pour un citoyen capable d’entreprendre, innover et apprendre tout au long de sa vie en étant ouvert sur le monde : assurer l’acquisition d’un socle de connaissances de base et d’aptitudes pour tous les individus sortants du cursus obligatoire. Permettre un accès généralisé à la culture tant algérienne qu’universelle, et permettre la formation de la personnalité et l’épanouissement personnel au niveau de l’enseignement obligatoire.

Assurer un enseignement de qualité dans des domaines clés et selon les standards internationaux, à tous les paliers, en enseignement général aussi bien que professionnel : pour accroître nos capacités d’absorption du savoir produit ailleurs dans le monde et de répondre aux besoins présents et futurs de notre société en termes de qualifications et de savoir (besoins des secteurs privé et public etc.).

Donner à tous les citoyens une seconde chance et assurer une actualisation ou un complément de formation à tout instant de la vie par des dispositifs de formation continue adaptés aux besoins des individus et de la société et au progrès technique.

Lire tous le dossier éducation